"Comme une ombre auprès de la rivière qui s'écoule"

Préface          

couver_TII.jpg Ce roman s’appuie sur des événements et des personnages ayant existé mais il reste un roman dans sa plénitude. Trois ans de recherches à travers des pro justitia, des articles de journaux et des sites internet m’ont permis de tisser les intrigues et de profiler au mieux les acteurs de ces événements. Je n’ai pas pu résister à conserver les patronymes pour permettre au lecteur de s’immerger dans la partie réelle de ce récit.

Ayant connu les milieux hétéroclites bruxellois des années 1980, j’ai trifouillé dans ma mémoire pour retranscrire au mieux la façon d’agir, de penser et de parler des marginaux qui enlacent ce récit. Cette authenticité 

de langage ou de vécus pourrait être déroutante mais cette fresque bigarrée aurait perdu son caractère si je m’étais autocensuré. 

Le côté 

sombre de deux amitiés que j’ai entretenues se retrouve dans certains bouts de vie de mes personnages. Lors de l’écriture de ce roman, mes pensées se sont souvent envolées vers elles.
 

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet