fév. 17

Clip vidéo

Le clip vidéo promo de mon nouveau roman à compte d'éditeur

Lire la suite...

janv. 23

Article dans le soir de janvier 2014

le_soir.jpg

janv. 1

En ce 1er de l'an 2014

A  ceux qui sont loin, à ceux qui ont une place importante dans mon cœur, à ceux que je ne vois pas assez souvent, à ceux que je lis, à ceux qui croient au bonheur, je vous souhaite le plus gros casse du siècle dans cette banque exceptionnelle qu'est le BNB
déc. 22

Prochain roman - la suite...

  1. Parution en février/mars à compte de maison d'éditeur:
    « Comme une ombre près de la rivière qui s’écoule. »
    RESUME:
    En ces débuts des années 80, la Belgique est terrifiée par des actes terroristes. Alors que les citoyens bruxellois peinent à sortir en rue, des microsociétés s’organisent autour du sexe, de la violence et de la drogue. Tout un monde dont vous ne soupçonniez pas l’existence va vous... éclater en pleine figure à travers cette aventure de Gérald Blanquet.
    En 1983, ce jeune professeur d’histoire belge était parti à la recherche de sa sœur et de son beau-frère disparus au Rwanda. Son aventure en Afrique ayant mal tournée, il vivote jusqu’au jour où il reçoit la visite d’un membre de la Sécurité de l’Etat qui lui propose un marché. En échange de son adhésion à sa cellule spéciale, le fonctionnaire lui promet des informations sur ce qui s’est réellement passé au pays des mille collines. Pour cela, il va devoir s’immiscer dans les milieux d’extrême droite suspectés d’armer des tueurs et d’avoir organisé le trafic d’armes dans lequel avait trempé le mari de sa sœur. Dans ce travail, il sera secondé par la jolie Myrine, son ancienne amante.
nov. 30

Proverbe africain

prov_afr.jpg

nov. 14

Parole de sage!

proverbe_afri.jpg

extrait "Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits"

...
- Logique implacable ! Mais je suis d’accord avec toi sur l’attitude de certains Blancs. J’ai pu assister à plusieurs comportements outranciers. J’ai particulièrement été offusqué durant la première semaine de ma présence dans ton pays. Un couple de Belges m’a invité et m’a reçu avec du champagne et des moules importées en direct de Zeebrugge. 

- Comment veux-tu que les pauvres petits Noirs qu...e nous sommes acceptent cela ?
- Je veux bien comprendre certaines réactions mais, moralement, j’ai des difficultés à accepter certaines choses.
- Ta morale à toi, c’est notre immoralité ! Le Blanc possède-t-il plus de moralité que nous ? Le Noir n’en possède-t-il pas ? Ta morale est-elle meilleure que la nôtre ? Vas-tu nous déposséder de notre culture sous ce prétexte ?
- Mon éducation est opposée au vol du bien d’autrui. J’admets que tu as raison sur les besoins que nous créons, s’expliqua le jeune Blanc.
- Moi, je dis, bienvenue aux Blancs et à leur richesse qu’ils nous font partager! s’exclama Balthazar dans un rictus moqueur.
- Tu te moques de moi ?
- A toi de juger…
- Avoue que vous avez une culture qui peut être choquante pour les Européens.
- Incroyable ! Vous êtes formidables, vous les Blancs ! Chez nous, quand des parents meurent nous adoptons leurs enfants parce qu’ils font partie de la famille. Si un ami, un parent a besoin d’argent, nous lui en passons. Quand nous devenons vieux, nos enfants nous prennent chez eux. C’est vrai que c’est mieux chez vous ! Vous placez les enfants ou les vieux dans des institutions. On vous donne de l’argent quand vous ne travaillez pas… Mais vous vivez seuls avec tous vos biens en croyant être le modèle parfait. Vous êtes comme le coq debout sur son tas de fumier croyant que tout ce qu’il voit est à lui. 
...
EXTRAIT "Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits"

sept. 30

Salon du livre - Musson 5 et 6 octobre

Vous souhaitez acheter un livre ou avoir une dédicace?
Je serai à la foire du livre la journée du samedi 05 octobre et le dimanche 06 octobre, en matinée.
EN PRIMEUR
- les 1ers paragraphes du TOME II "Comme une ombre près de la rivière qui s'écoule" parution en 2014
- les 1ers paragraphes du TOME III "Le chemin qui égare les pas" - en écriture

août 30

Roman TOME II "Comme une ombre près de la rivière qui s'écoule" - à paraître en 2014

Ce roman s’appuie sur des faits et des personnages ayant existé mais il reste un roman dans sa plénitude. Trois ans de recherches à travers des pro justitia, des articles de journaux et des sites internet m’ont permis de tisser les intrigues et de profiler au mieux les acteurs de ces événements. Je n’ai pas pu résister à conserver les patronymes pour permettre au lecteur de s’immerger dans la partie réelle de ce récit.

Ayant connu les milieux hétéroclites bruxellois des années 1980, j’ai trifouillé dans ma mémoire pour retranscrire au mieux la façon d’agir, de penser et de parler des marginaux qui enlacent ce récit. Cette authenticité de langage ou de vécus pourrait être déroutante par rapport au TOME I « Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits » qui avait une saveur plus exotique mais cette fresque bigarrée aurait perdu son caractère si je m’étais autocensuré. 

Le côté sombre de deux amitiés que j’ai entretenues se retrouve dans certains bouts de vie de mes personnages. Lors de l’écriture de ce roman, mes pensées se sont souvent envolées vers elles. 

juil. 10

Librairies

Me voici en campagne pour arriver à vendre les livres dans les librairies.

Actuellement certains ont été vendus en Belgique, en Suisse et en France via le service de "Mon Petit Editeur".
Une quarantaine m'ont été achetés directement.

D'autres sont en dépôts
- librairies arlonnaises de "La Lettre Ecarlate" et "Librairie des Faubourgs"
- librairie habaysienne (Habay-la-Neuve)
- librairie virtonnaise: La dédicace
- librairie Marche: bibliothèque provinciale

Il me restera à convaincre des journalistes à lire le roman mais le temps me manque et ce sera vraisemblablement réalisé après le 21 juillet.

juin 15

Toile de fond du roman

Alliant personnages, faits historiques ou anecdotes vécues, ce roman fait découvrir le Rwanda dans toute sa beauté paysagère mais aussi dans son authenticité et complexité sociale permettant ainsi de mieux comprendre le génocide qui surviendra en 1994. Un regard sans concessions sur la vie de cette époque (1983) mais aussi sur la responsabilité des colonisateurs dans l'origine des conflits.


COMMUNIQUE

Vous pouvez dès à présent commander en ligne le livre à la maison d'édition. Dans 1 semaines, il se retrouvera sur les autres sites (FNAC, AMAZON,...)
juin 3

Résumé "Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits"

1983. Parti au Rwanda à la recherche de sa soeur et de son beau-frère, ancien para aux aspirations néo-nazies, Gérald Blanquet est confronté à un pays miné par des relations conflictuelles inter-ethniques, sociales et culturelles. Mais voilà que ce professeur, pion lancé par un fonctionnaire mystérieux sur le grand échiquier des jeux géopolitiques, devient encombrant.

Un roman alliant personnages et faits historiques qui fait découvrir le Rwanda dans toute sa beauté et sa complexité sociale et qui permet de mieux comprendre le génocide qui surviendra en 1994.

extrait

Petit extrait du TOME I

Un jour, dans la campagne environnante, au sein des terrains cultivés en terrasses afin d’éviter l’érosion, Gérald et Myrine assistèrent à l’umuganda*. L’entrain avec lequel les paysans, hommes et femmes, maniaient la houe était surprenant, captivant, alors qu’ils s’exécutaient dans le cadre d’une journée obligatoire de travail au profit de leur commune.

Quelques femmes scandaient des phrases ou onomatopées qui étaient reprises par tous les travailleurs, en un chœur émouvant, au rythme des outils qui s’élevaient et frappaient cette terre rouge et sèche. Ainsi, sur des dizaines de mètres, des files d’humains, femmes relevant leurs jupes, hommes torses nus, levaient, en une offrande au ciel, leurs bras armés de la houe qui retombait, brutalement, vers la terre, dans un geste de sacrifice. La fin de journée se terminait immanquablement par une fête où chaque autochtone se lançait dans des danses ou des chants traditionnels. Cette image picturale, qu’un Breughel aurait volontiers immortalisée, offrait aux deux jeunes Belges une ambiance d’apaisement, de relaxation exotique. Ils étaient naïvement émerveillés de voir tout un peuple se consacrer à la grandeur de son pays, alors qu’il s’agissait en réalité d’une manipulation politique. Ces animations populaires servaient de propagande au régime en place.

Toutefois, par pudeur, le couple restait spectateur éloigné des activités, tout en y participant par un battement timide des mains au rythme des mélopées et des tam-tams aux sons sourds. Belges, étrangers à la réalité d’un pays dont le pouls rappelait bizarrement le travail des esclaves des plantations de coton du Nord américain. Réminiscences inconscientes de « déjà vus » que le moment vécu, au présent, occultait.

*La propagande du régime de l’époque est inspirée du modèle zaïrois. Des slogans qui y sont récités vantant, le travail de la terre, l’action de son président et de son parti, le MRND. 

mai 25

Parution

Parution annoncée par la maison d'édition dans 3 semaines. Mon Petit Éditeur doit encore référencer l’ouvrage sur les sites de ses libraires partenaires (amazon. fr, titelive.com, Google Books), sur sa propre librairie en ligne, sur la FNAC ainsi que sur le réseau DILICOM.

mai 23

Finalisation de la couverture du Tome 1 - Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits

couverture.jpg

mai 12

Le tome 2 à venir...

vol2__.jpg

Le tome 2 est écrit et subit les nécessaires transformations. Date probable de finalisation dans 1 an.

page 2 de 2 -